marie-martine mestre

AMOUR

C'était tout à l'heure....

Pas un bruit, pas même un toussotement ou un soupir, ni un chuchotement, encore moins un rire discret ou un mouvement d'impatience vite réprimé....

Entre les rangées de fauteuils, les respirations se faisaient de plus en plus légères et retenues.

Quelque chose d'inhabituel s'est mis à vibrer dans l'obscurité, les spectateurs étaient fascinés, pris au plus profond d'eux-même, sans voix tant chacun devenait concerné, pris entre l'attendrissement, les larmes, la stupeur, la révolte, l'envie de prendre cette vieille femme dans ses bras et d'aider ce vieil homme.... C'était palpable, toutes ces émotions, avec délicatesse...Pour se retrouver envahi de questionnements sur soi dans le miroir que nous tend la fin du film....

Je ne vous raconterai pas le film, il faut le voir, et plus encore le vivre là dans l'instant des images et des dialogues...

Emmanuelle Riva, 85 ans. Jean-Louis Trintgnant, 82 ans

Grandioses tous les deux....

Peut-être que c'est ça aussi la vie, l'amour....

27 octobre. Cinéma le Navire



27/10/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 175 autres membres