marie-martine mestre

ça grondait de partout

Les nuages déboulaient des 4 horizons, ça grondait de partout, quelques éclairs, et soudain la pluie en gouttes énormes, shplafff sur la terre désséchée par la chaleur du vent du midi...Buji le chat tout gris a filé se cacher...Comme aurait dit André, le vieu patriarche de Sorges en  Périgord : "cette pluie, c'est des pièces d'or qui tombent sans qu'on ait à les gagner" en contemplant ses champs de maïs !

Le jardin respire enfin, toux doux tout apaisé, et ça sent fort ces odeurs d'après la pluie ! à côté de moi un pétunia et des lavandes n'en peuvent plus d'exhaler leurs parfums bleu-mauve....Deux merles s'essayent à de nouveaux chants et commentent leur journée, chacun depuis son arbre...Près de la pompe un petit crapaud-accoucheur au ventre couleur d'aurore lance son joli chant fluté....La nuit est tombée, et les bambous doivent rigoler en douce : demain les pousses auront encore pris 1 m de haut !!! 

jeudi 8 juin



07/06/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 174 autres membres