marie-martine mestre

HAÏKOU

 

     Regard de lune

     moustaches frémissantes

     il guette l'oiseau

 

 

 

 

           Lune cachée

           derrière les nuages blancs

           neige pour bientôt

 

 

 

     Au bureau la fleur

     raconte son parfum

     printemps en avance

 

 

 

 

          L'esprit en silence

          fraîcheur du petit matin

          deux genoux engourdis

 

 

 

 

     La pendule sonne cinq heures

     bol de thé fumant en mains

     promesse de chaud plaisir

 

 

 

 



11/03/2016
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 174 autres membres