marie-martine mestre

HARENG SOUS LE MANTEAU DE FOURRURE

« HARENG SOUS LE MANTEAU DE FOURRURE »

 

Mais non, je vous assure, ce n’est pas du tout  une plaisanterie ! C’est un plat riche et généreux très courant. Dailleurs en Russie on le nomme (phonétiquement !)

 

« SELIODKA POTT TCHOUBOY….. » Parfois traduit par le « Hareng sous la couette »

 

Pour 6 bons appétits, il vous faudra

-         4 filets de harengs doux, nature, pas trop épicés, soit 400 gr environ.

-         2 beaux oignons blonds ou plein de petits oignons blancs

-         5 œufs durs.

-         4 pommes de terre cuites. Des assez grosses, pas des minuscules.

-         3 pommes fermes un peu acidulées, que vous éplucherez et râperez. Vous puouvez aussi utiliser des carottes mi-cuites à la place des pommes.

-         2 belles betteraves rouges, cuites et refroidies

-         1 bocal de mayonnaise. Huile d’olive ou non, sel, poivre.

-         Un peu de persil et quelques tiges de ciboulette pour le décor.

-         Quelques rondelles de malossol, ces cornichons bien rondouillards, sucrés/aigre-doux

-         1 grande assiette plate. 1 râpe.

-         Une bonne grosse dose de patience et du temps !

 

Coupez les harengs en très petits moreaux dont vous allez recouvrir le fond de l’assiette plate en faisant adhérer le poisson presque jusqu’au bord. Vous pouvez tasser un peu avec le dos d’une fourchette. Arrosez d’un peu d’huile et d’un peu de jus de citron, et laissez macérer…Pendant ce temps : coupez les oignons très finement, ainsi que 4 œufs durs en réservant le cinquième. Coupez les pommes de terre cuites également en petits morceaux.

Sur les morceaux de harengs, étalez successivement une bonne couche d’ oignons coupés en les répartissant soigneusement sur les harengs. Puis étalez les petits cubes de pommes de terre sur la couche d’oignon, tassez doucement avec la paume de la main ouverte et bien détendue. Le tout commence à prendre un aspect un peu bombé.  Répartissez 5 bonnes cuillerées de mayonnaise sur les pommes de terre le plus régulièrement possible. Ajoutez les œufs concassés pour faire une autre couche. Epluchez et râpez les pommes que vous allez également répartir sur les œufs. Si vous préférez, vous pouvez utiliser des carottes mi-cuites et finement concassées à la place des pommes. On m’a dit que les deux se font. Tartinez à nouveau de la mayonnaise en lissant en essayant de ne pas mélanger aux pommes.  Et maintenant, au tour des betteraves ! Enlevez leur peau. Puis râpez-les pour les répartir sur le dessus de votre salade « seliodka pott tchouboy » sans recouvrir complètement le tour de ce que vous avez déjà empilé. Vous avez vu vos mains ?  ça fait un peu Dracula !!! Vous avez intérêt à bien  les rincer, pour ne pas tacher tout le plat ! Aplanissez la couverture de betterave. Saupoudrez d’un peu de sel fin, de poivre ou de piment en poudre, de quelques gouttes de jus de citron.

C’est le moment de déployer vos talents de décorateurs/trices.  Coupez le 5ème œufs dur en 4 puis chaque quart en 2… Disposez ces huitièmes d’œuf dur en étoile, agrémentez de rondelles de malossol et de mini bouquets de persil. Plantez au milieu quelques tiges de ciboulettes, recoupées en plusieurs tronçons. Enfin, décorez suivant votre inspiration. En tout cas la betterave rouge fait un très joli fond de décor !!!

Et mettez vite au frigo, car il ne faut pas laisser tourner la mayonnaise !

Si vous pouvez faire votre préparation le matin pour le soir, par exemple, votre plat n’en sera que meilleur, il se tiendra bien et sera plus facile à servir en tranches, comme pour un gâteau.    Les divers parfums et saveurs se seront bien mariés sous le manteau de fourrure. Bien sûr, il demande un peu de patience et d’organisation pour le préparer,mais vous allez vraiment vous régaler! Je vous le promets !

Et si vous lancez à tous vos convives un « priatna appetita » d’une voix bien timbrée avec conviction, vous serez plus que parfait(e) !!!

Je vous ai dit pour 6 bons gros appétits, mais ça peut faire raisonnablement et confortablement pour 8 !  Personnellement je préfère préparer le « pot tchouboy » avec des pommes, granny smith un peu acidulée.

Un peu de vodka bien frappée, pour accompagner ?  A l’herbe de bison, c’est ma préférée !

Bien rafraîchie, cette salade peut très bien faire le plat du dîner d’un soir d’été. Je crois qu’elle est très populaire, en Russie ou en Pologne ! Cette herbe si parfumée vient exclusivement d’un endroit de l’Est de la Pologne où vivent encore des bisons…. Ces grosses bêtes broutent, font leurs bouses, et cette herbe si parfumée trouve là le meilleur endroit possible pour croître ! Si, si ! Véridique !

 C’est le plat que j’avais préparé pour le dîner de la fête des voisins… une joyeuse réussite, cette fête, même s’il faisait grisounet dehors !

 

 



08/06/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 174 autres membres