marie-martine mestre

La mazurka des amoureux de Peynet

Cheveux blancs à l'honneur, sabots aux pieds, et châles brodés, les danseurs se faisaient le pas léger et le sourire charmant. Mazurkas, bourrées, marches... C'était vraiment très joli de les regarder

évoluer au son des accordéons, le tambourin scandant le rythme. Le kiosque Peynet se souvenait sans doute de sa jeunesse en écoutant ces danses ! Chapeaux noirs de "Monsieur" en tête, les danseurs avaient vraiment fière allure conduisant leurs cavalières, des jeunes et des bien moins jeunes. Ces danses campagnardes avaient une certaine élégance calme... A un moment les spectateurs furent invités à se choisir une cavalière ou un cavalier... "Allez osez mesdames et messieurs, ce n'est vraiment pas difficile, il suffit de savoir marcher et de savoir si on est une femme ou si on est un homme. 4 pas en avant, 4 pas en arrière !"  Le temps de poser par terre son panier de marché avec les poireaux, les cerises et les bouquets de pivoines, plusieurs personnes se sont lancées en riant de l'aubaine ! Une toute petite fille en jupette s'était précipitée sur un homme, très beau Monsieur, fort distingué avec son gilet noir et le clac clac de ses sabots, pour se mettre à tourbilloner sous le regard amusé de ses parents. Tenue à bout de bras en criant de joie !



09/06/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 175 autres membres