marie-martine mestre

Le noir alchimique

"J'aime le noir, dit le peintre Pierre Soulage, c'est une couleur qui ne transige pas. Une couleur violente mais qui incite à l'intériorisation. Quand la lumière s'y reflète, il la transforme, la transmute. Il ouvre un champ mental qui lui est propre. Car c'est là que tout se passe, dans la lumière du noir." 

Plus de 90 ans, exposé dans tous les plus grands musées du monde, en particulier au musée de l'Hermitage à Saint Pétersbourg où nul peintre n'avait été exposé de son vivant, jusqu'à ce jour...

En début de cette année, je suis allée rencontrer ses tableaux, lors d'une très importante exposition à Beaubourg. C'était bien d'une rencontre avec ses tyableaux qu'il s'agissait,  avec la puissance de la recherche de cet artiste à travers eux... J'avais rêvé de lui, avant même d'aprendre que Beaubourg l'exposerai, à un moment où le noir me travaillait beaucoup, intérieurement !

 Si l'on regarde ses oeuvres de manière ordinaire juste pour dire "Soulages ? Ah oui ! j'ai vu ses tableaux", on n'y voit que du noir, et c'est étouffant, insupportable, car les toiles sont immenses, crûment exposées sur des murs d'un blanc sans appel, et le regard s'affolle devant cette juxtaposition qui ne laisse aucune distraction de couleurs... Mais si on se laisse glisser au-delà de cet étouffement, autre chose de soi commence à prendre le relais de la perception ordinaire en délaissant le mental... de subtils mouvements lumineux commencent à moirer l'obscur, il y a de moins en moins de distance entre ce qui est observé et soi... Travaillée au plus profond de l'être, je deviens "un" dans ces jeux de lumière... Jeux de lumière ? non ! jeux de luminosité... Peut-être comme les jeux de luminosité fossile des débuts de l'univers que commencent à oberver les astronomes...

"C'est de l'obscur que nait la lumière" disait KG Jung.

à bientôt !  mmm

 

Albert disait en prenant son petit air pince sans rire :" j'aime penser que la lune est la même si je ne la regarde pas..."  Albert ? mais oui, vous savez bien, Albert Einstein !

Vous aimeriez mieux comprendre ce qu'est la relativité ? Albert va vous l'expliquer très simplement ! "Placez votre main sur un poêle une minute et ça vous semble durer une heure. Asseyez-vous une heure près d'une jolie fille et ça vous semblera durer une minute. C'est ça la relativité !"  On ne peut pas faire plus simple, mais ce n'est pas très scientifiquement convaincant !

 

"Le soleil, avec toutes ces planètes qui gravitent sous sa gouverne, prend encore le temps de mûrir une grappe de raisin." s'attendrissait Galilée, peut-être en savourant d'avance les grains mûris à point au soleil de son Italie... astronome et gourmand ! 

à bientôt ! mmm

 



28/08/2010
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 174 autres membres