marie-martine mestre

LES CARAMELS DU PERE NOEL

Tous les ans, entre le passage de Saint Nicolas et celui du Père Noêl, le facteur déposait un gros paquet à la maison.... Mais il fallait attendre pour l'ouvrir ! Attendre que le sapin soit décoré, que la crêche soit prête ! Attendre encore que le gros emballage de kraft soit découpé aux ciseaux sous le sapin, attendre qu'enfin se déploie le parfum si alléchant du paquet avant même d'en voir le contenu : une énorme boite de caramels au chocolat !!!  Des caramels soigneusement enveloppés dans des petits morceaux de "papier d'alu"....

 

Bruns, découpés en carrés pas très carrés, juste un peu mous mais tout de même assez durs sur la langue,  un parfum de chocolat et de miel à te faire damner en en chipant d'autres en douce quand la distribution était close. Le "papier d'alu" collait souvent un peu, il fallait des trésors de patience pour dégager ce fichu caramel qui ne se pressait pas de se libérer de son enveloppe...Dailleurs, il arrivait parfois que je n'enlève pas tout, et que, vite, je niche ce trésor dans ma bouche impatiente... et là, ouille ! le papier d'alu faisait comme un tout petit chatouillis de courant électrique sur un plombage !!!  Mais que c'était délicieux, ce moment où le caramel commençait à se répandre dans tout le palais !!! moment de pur plaisir, impossible à faire durer des heures, mais dont je me souviens comme si c'était hier !!!

 

Vous aimeriez vous lancer dans la confection de ces petites merveilles ???

Rien de plus simple !

 

Voici ce qu'il vous faut réunir :

100gr de chocolat noir de bonne qualité cassé en petits morceaux dans une casserole à fond épais, 100 gr de miel, 100 gr de sucre, 100 gr de beurre doux.

Un bol avec de l'eau dedans, à garder près du gaz pour tester la cuisson,  une cuillère en bois, un moule à gratin rectangulaire antiadhésif légèrement huilé, un petit couteau pointu, une casserole à fond épais, une autre un peu plus large avec un peu d'eau dedans pour y plonger la première au bain-marie...

Une bonne dose de patience et de calme !  Autrement dit, choisissez un jour où ni le mari, ni le chat, ni le p'tit dernier,  ne viendront se mettre dans vos jupes... J'entends déjà quelqu'un dire : "et les hommes alors ? ils n'ont pas le droit de faire des caramels ???"

Bon, bon, mais si bien sûr !!! 

 

Faire fondre le chocolat cassé en petits morceaux avec le beurre dans la plus petite des deux casseroles installée dans la plus grande avec de l'eau dedans...Il se pourrait que vous ayiez une posiblité au micro-ondes, mais là je suis plutôt ignorante. Donc, une dizaine de minutes, sur feu doux, l'eau bouillote doucement sans plus, pour ne pas gicler dans le chocolat. Ne remuez qu'une fois que c'est fondu, lorsque vous ajoutez le miel et le sucre. Remuez doucement jusqu'à obtenir un mélange onctueux. Laissez cuire ensuite 15 minute, en continuant de remuer doucement. Pour tester la cuisson, déposez quelques gouttes de ce mélange das l'eau fraîche du bol. Les boulettes qui se forment doivent rester entières, signe que la cuisson est à point.

 

Verser le caramel chaud dans le moule huilé, remuez lentement le moule pour aplanir la surface brillante, et laissez refroidir.  Quand le caramel a durci mais est encore tiède, avec la pointe du  couteau vous tracez des lignes croisées à angles droits à intervalles réguliers, assez profondemment, pour tracer ainsi de petits carrés ou des rectangles. Les caramels seront bien plus faciles à découper lorsque ce sera bien refroidi.  Vous pouvez même mettre le moule 1/4 d'heure au frigo ou sur la fenêtre pour vraiment refroidir ! Vous pouvez verser le caramel chaud sur du marbre ou de la pierre huilés et laisser refroidir après prédécoupage...

Finissez de découper les caramels avec un couteau à pain par exemple, ou en les cassant s'ils sont vraiment très froids... Travaillez avec des gants plastique fins pour ne pas laisser vos empreintes digitales sur les caramels ! Enveloppez-les dans de petits carrés d'alu découpés aux ciseaux, ou dans carrés de papier de célophane (attention : pas forcemment alimentaire) dont vous tortillerez les deux bouts comme pour des bonbons... Vous pouvez facilement doubler les quantités indiquées.

 

En général, il n'y a pas besoin de se demander si on peut les conserver longtemps !!!

Vous croyez vraiment que c'était la femme du Père Noêl qui les faisait, ceux de la grande boite ? Eh !!! c'était Mamie, celle de la choucroute ! le miel, c'était celui des abeilles de Papy !!! 

 

 

 



16/11/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 174 autres membres