marie-martine mestre

MAGIE DE LA VERDURE

J'avais installé un papyrus dans son petit pot de plastique au dessus de la biblothèque de mon bureau, il y a déjà quelque temps. A défaut de bambou, j'aime bien ces plantes : elles jaillissent d'une terre humide comme un marécage, lancent des tiges décidées qui se terminent par une étoile de longues feuilles vertes conquérant l'espace autour d'elles. Il leur faut de l'eau, beaucoup d'eau ! J'avais déniché ce pauvre petit papyrus malingre relégué dans un coin de la jardinerie, en découvrant quelques cochenilles farineuses bien planquées au coeur des groupes de feuilles... "Il va s'en sortir, croyez-vous ?" avais-je demandé à la jardinière affairée tout près dans le rayon. "Mais oui, bien sûr ! enlevez les cochenilles !" Plus facile à dire qu'à faire, car ce sont des tenaces, ces bêtes là. Un baucarnéa m'en a fait vivre l'expérience...

Je l'ai aspergé de liquide vaisselle largement dilué... Les bébettes ont semblé disparaître... Le papyrus se maintenait bien vert mais sans se développer... Il y a quelques jours, je lui ai offert un beau pot, plus grand, rempli d'une couche de billes d'argile au fond, puis de bon terreau... Une assiette creuse dessous, et de l'eau, de l'eau à satiété....Une nouvelle aspersion, d'un produit tout prêt, bio dit l'étiquette... Chaque jour, je le contemple un moment, me parlant à moi-même autant qu'à lui, j'aime bien faire ça, car ça vide la tête de ses complications stériles !!! Comme si je devenais végétale pendant quelques minutes... Comme si je redevenais végétale, en fait ? ça doit être ça !!! Le système neurovégétatif involontaire déployant ses pouvoirs !

Bon... Et voilà que tout à l'heure, je sursaute ! Mon papyrus a grandi, depuis son rempotage. De bien 10 cm ! J'en suis toute épatée... Mais comment a-t-il fait ? Je ne l'ai pas entendu croître... Rien... Il a fait une poussée sans crier gare, comme un grand,  même pas en douce, car je n'avais qu'à mieux le regarder plusieurs fois par jour pour le voir grandir...

Mais comment a-t-il fait ? Oh bien sûr, la richesse du terreau dans un pot plus grand, l'eau en quantité... Oui, mais... comment sait-il mutiplier ses cellules vertes à toute allure pour pousser autant en si peu de temps, sortir autant de nouvelles pousses ? Je me retrouve enfant émerveillée pleine de questionnements, du style "dis, comment elle fait la lune pour tenir toute seule dans le ciel ?" ... Bien sûr, je peux chercher sur Google toutes les réponses scientifiques du pourquoi et du comment à propos de la cellule végétale... Et j'aime ça en plus !!! le côté scientifique des choses me ravi, mais je demande surtout à "la science" de soutenir le tissus de la magie de la vie pour me la rendre encore plus belle, sans m'écarter de la réalité, en gardant raison !!!

La magie de la vie encore plus belle !!!

17 octobre



17/10/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 175 autres membres