marie-martine mestre

OH LA LA ! CATASTROPHE !

Et oui ! catastrophe !  Depuis cette après-midi j'entends chanter 2 grenouilles dans le bassin !!!

Oh bien sûr, ce n'est pas une catastrophe nationale, mais à l'échelle de mon petit quartier, c'en est peut-être une ! enfin presque !

 Les filoutes, je ne les vois pas, elle se cachent sous les feuilles des nénuphares dès que j'approche...Mais là en ce moment je peux vous garantir qu'elles s'en donnent à coeur joie de chanter à tue-tête...Et que ça va durer toute la nuit... les petits crapauds accoucheurs émettent un son fluté, un peu mélancolique et sont bien sympathiques;  mais ces dames sauteuses ne brillent pas par le charme de leurs chants... Si j'étais une grenouille, sans doute que je me trouverais dotée d'un chant merveilleux, et que je ferai des ravages chez les crapauds. Mais voilà, je ne suis pas une grenouille, et les gens qui m'entourent encore moins... Alors je m'attends à des réflexions peu amènes tout alentour !!! Il y a une bonne dizaine d'années, des grenouilles étaient venues squatter mon bassin...Quand je vois une libellule frôler la surface de l'eau, ailes bleues déployées, je m'émerveille de tant de grâce, silencieuse en plus ! J'ai bien eu un moment de gratitude de voir les grenouilles donner un air encore plus "nature" à mon jardin, mais j'ai vite changé d'avis: le voisin du dessus, un gros monsieur assez hargneux, s'est très vite énervé contre elles et contre moi...Il jetait dans le bassin tout ce qui lui passait sous la main,depuis le parking : cailloux, pots de fleurs, ustensiles de cuisine, clé à mollette, etc..Le soir quand j'arrosais le jardin, il m'abreuvait d'insultes depuis son balcon... Pas drôle du tout... J'en étais venue à me cacher dans les buissons avec mes arrosoirs...Il m'a menacée de porter plainte ... ça ne m'amusait pas vraiment, mais ne m'inquiétait pas trop, car il y avait plein de grenouilles un peu partout à cause des nombreux canaux qui font l'un des charmes de Valence.  Mais tout de même, comme il s'énervait vraiment, alors que tous les autres habitants de l'impasse trouvaient ces petites bêtes inoffensives, j'ai pris mon téléphone pour en parler avec "les flics". 

 Voici ce que ça a donné :

"Bonjour monsieur. Voilà, je suis bien ennuyée car des grenouilles sont venues squatter le bassin de mon jardin. Elles chantent toute la nuit. et j'ai un voisin très irrascible qui me menace."

"Ah ! elles chantent ? Et bien, il faut les enlever !"

"bin, j'ai essayé, mais elles sautent dès que j'arrive et je ne peux pas les attraper."

"Ah ! elles sautent ?  Et votre voisin vous menace et veut porter plainte..."

"Oui ! je vous assure que ce n'est pas une plaisanterie... J'habite à tel endroit et vous allez peut-être recevoir la plainte bientôt... qu'est que je peux faire ?

"les attraper. Vous êtes responsable du tapage de vos grenouilles. On vous mettra un procès verbal.."

"Mais elles ne sont pas à moi, ces grenouilles ! "

"Oui, mais elles sont dans votre bassin"

"Bin, quand des corbeaux ou des pigeons passent au dessus de mon jardin et qu'ils font du bruit, on ne peut pas dire que ce sont mes corbeaux... Et bien là c'est la même chose, je ne les ai pas invitées !".... Je réfléchis un peu et je lui demande

"Et si mon voisin porte plainte pour de bon, que va-til se passer ?"

"Oh c'est tout simple, nous viendrons faire un constat et nous attaquerons les grenouilles en justice, c'est le procureur qui va être surpris en voyant ce procès-verbal arriver sur son bureau !!! "

 j'entends alors un grand éclat de rire et une belle voix mâle dit à ce moment-là "Bon, je passe chez moi mettre mon bermuda de piscine et dis lui que j'arrive pour attraper ses grenouilles !"

Plusieurs gros éclats de rire ont à nouveau résonné dans mon téléphone... Le lendemain, un ami commissaire habitué des groupes de méditation à Montchardon, m'a téléphoné pour me dire "Eh bien ! tu nous a vraiment fait rire avec tes grenouilles !" Ah bon ! et comment tu sais ça, toi ?" "Tu as sans doute oublié qu'hier c'était la préparation de l'étape du tour de France à Valence pour aujourd'hui.  Tous les comissariats du coin étaient en réseau téléphonique, et nous avons entendu ton histoire qui nous a tous fait rire aux larmes !"

 

 

 

 

 



23/06/2013
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 178 autres membres