marie-martine mestre

OH MON GNOUGNOU !

Hier, au super marché vers 18 h. La foule !  Tout le monde semble pressé, la mine sérieuse, poussant le caddy le nez sur la liste des courses. A peine le temps de s'excuser quand on se bouscule...Au coin des étalages de légumes et de ceux de laitages, un jolie musique toute guillerette, un peu enfantine, évoquant les mobiles musicaux suspendus au dessus des berceaux des touts petits. Elle est tellement inattendue, cette musiquette, dans cette ambiance là !  Immobile, un homme au visage rude, une vraie armoire à glace, debout bien campé sur ses jambes à côtés des yaourts...Il tient près de son oreille, calée dans ses grosses mains, une boule de tissus brillant, bleu comme un ciel parcouru par les anges... Une tête de lutin hilare surmonte la boule, tandis qu'une cordelette terminée par un anneau pend à l'opposé... La musique s'arrète. Très concentré, le monsieur tire sur la cordelette, l'extase apparait de nouveau dans son regard pour écouter encore...Et tout à coup, il enfouit son visage dans la boule avec l'air de fondre de tendresse en disant "Oh ! mon gnougnou, mon gnougnou !". Pendant quelques instants, souvenir d'un enfant ou de sa propre enfance, il n'y eut plus que cette émotion, cette douceur dans la spontanéité....Sa femme l'a appelé depuis le rayon d'en face. Un peu gendarme...Il est de suite redevenu l'homme impassible qu'on pouvait bien imaginer au volant d'un semi-remorque...

dimanche 14 ocobre



14/10/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 175 autres membres