marie-martine mestre

RECYCLAGE

Recycler ? On nous incite vivement à le faire !

Mais quel travail !!!

Jugez plutôt :   samedi dernier, j'ai préparé mon caddy pour me rendre au marché. Avec tout ce que j'ai mis dedans, il est devenu très lourd, plus lourd que pour en revenir, une fois délestée de tout mon fourbi

D'abord un petit sac plastique plein d'épluchures de légumes à déposer sur le compost de Sophie ma voisine...

Ensuite 4 romans pleins d'humour à disposer sur un banc en un endroit très fréquenté de Valence. Sur chacun, j'avais pris soin d'y coller une étiquette précisant "je suis un livre nomade. J'ai été lu et apprécié. Prenez moi si vous en avez envie et lisez-moi. Puis déposez moi ou donnez-moi pour que d'autres puissent en profiter. Bonne lecture !"  Je colle ces étiquettes pour qu'on sache bien que je les mets à la disposition des passants. La dernière fois, je n'avais pas sitôt laissé ces livres, qu'un petit groupe de gens s'est approché, les a feuilletés. Lorsqu'ils sont repartis, une femme en avait un glissé sous son bras ! A mon retour une heure après : il n'y avait plus rien... ! 

Dans mon caddy, j'avais encore des bouteilles vides à mettre dans la grande cuve verte de récupération du verre, tout près du banc.. J'adore entendre le verre se briser sur le tas d'autres bouteilles, ça satisfait mes pulsions de destruction de manière utile !!! 

Attendez, ce n'est pas fini ! Arrivée sur la place du marché, je cherche des yeux un jeune couple de maraîchers qui fait dans le bio, le sourire aux yeux, avec un petit mot gentil et quelques brins de persil ou 5 ou 6 bouquets de doucette toute fraîche en cadeau pour les acheteurs. A eux, j'apporte les sacs en papier, secs et propres, que j'ai gardés de mes divers achats des jours précédents... Rien de perdu !!! Chez le marchand d'oeufs, je rapporte une boite à oeufs de samedi dernier qu'il va me remplir avec ses excellents gros oeufs... plusieurs fois par semaine, je me régale de ces oeufs dont je connais les poules...Une fois où je lui posais des questions, il me dit "oh vous pouvez venir les voir courir, un après-midi pas trop tôt, je fais la sieste après les marchés." Avec des amis, c'est ce que nous avons fait :  elles courent très nombreuses, partout, dans un immense pré, toutes plumes colorées au vent ! et ces messieurs les coqs ne se privent pas de "cocoricoter" ! 

Mais je n'ai pas fini ma distribution ! Avant d'acheter enfin des légumes, je dois encore aller au CADA offrir quelques vêtements tout à fait portables, pour des demandeurs d'asile... (= Centre d'Accueil pour Demandeur d'Asile)

Ouf, ça y est mon caddy est devenu léger et vide, je peux enfin choisir des bonnes choses pour les repas à venir ! 

 

Quand je vous disais que le recyclage, c'est un sacré travail !!!

 

A propos de livres, on m'a dit qu'on a installé des sortes de placards ouverts dans lesquels on peut en déposer des, en emporter d'autres chez soi...  Mais je n'en ai pas vus en ville... comme je me déplace à pied, je ne vais pas aller courir dans la périphérie lointaine...Qu'on se le dise ! car si certains ont envie d'installer 1 ou 2 étagères plus proches, ce serait une bonne idée !

 



14/04/2017
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 174 autres membres