marie-martine mestre

ROTI DE PORC AU LAIT DE MA GRAND-MERE

Venez, je vais vous présenter à ma Grand-mère Maria !!!

Une petite femme menue, un joli chignon de cheveux blancs ondulés brillait sur sa tête, assez charmeuse. La pauvre, ses mains étaient bien déformées par l'arthrose, mais quelle fine cuisinière !

Elle va vous raconter son secret pour son roti de porc au lait qu'elle mitonnait pour le dimanche soir !

 

Pour 4 personnes préparez :

1 bon kilo de filet de porc ficelé, ou mieux encore du "ragout de porc en morceaux"  -   1 litre de lait entier  -  sel poivre  -  1 gros oignons  -  2 gousses d'ail  -  3 ou 4 sommités de sauge -  un belle branche de romarin  (j'ai descendu dans mon jardin, gentil coquelicot... chez grand-mère c'était Papy qui descendait !!!)  -  1 grosse poignée de pruneaux  -  1 c à c bombée de maïzena

 

Dans une cocotte à fond épais, faîtes dorer la viande, réservez-la sur une assiette. Faîtes dorer les oignons à la place, sans laisser trop colorer ! Remettez la viande dans la casserole sur le lit d'oignons dorés... versez le litre de lait tiédi sur la viande... ça fait curieux de cuire la viande dans du lait, n'est ce pas, mais vous allez voir, vous vous régalerez !!! Donc, amenez le tout à douce ébullition, ajoutez les gousses d'ail entières, salez, poivrez, immergez la sauge et le romarin. N'hésitez pas à en mettre "un bon peu" aurait dit ma grand-mère !  d'abord parceque ça sent si bon durant la cuisson et puis ça donne un goût vraiment délicieux au plat...Ah oui, ajoutez les pruneaux dénoyautés... Amenez à feu doux, laissez mitonner pendant une bonne heure ou un peu plus, car il faut que la viande soit devenue vraiment fondante dans la cuisson au lait !!! C'est dailleurs la raison pour laqelle il ne faut pas brutaliser le démarrage de la cuisson ! C'est un plat qui demande qu'on le chouchoute presque comme un bébé ! à mi-cuisson retournez le rôti, ou remuez les morceaux...Quand vous ouvrirez le couvercle, ça va vous paraitre bizzare d'adpect : le lait fait des petis catons qui se collent à la paroi et sur la viande, pas très engageant... mais ne vous affolez pas, car on va arranger ça juste avant de servir !!!  Quand vous êtes prêts à vous mettre à table, retirez la viande  et les pruneaux que vous pouvez attraper, la brance de romarin et la sauge, et mixez la sauce avec les oignons presque fondus, en y ajoutant la maïzena pour lier... Tour de magie : plus de catons ! Remettez la viande dans la cocotte pour 5 à 10 minutes à feu très doux, avec ce que vous avez pu attraper de pruneaux, pour servir bien chaud ensuite, accompagné de pâtes, de riz ou de pommes de terre cuites à la vapeur. Ma préférence va aux pâtes fraîches !!!

Je n'avais pas préparé ce plat depuis plus de 20 ans... Je recevais un couple d'amis, à qui j'ai eu envie de le faire goûter, avec l'impression que je les accueillais dans ma famille en quelque sorte !!!  Et cette fois, je n'ai mis que 2 pruneaux à cuire dans la sauce. J'ai voulu voir ce que ça donnerait si je faisais cuire des pommes de terre épluchées et coupées en 4 ajoutées au rôti au bout de 1/2 h de cuisson... Un régal ! bien sûr, j'ai enlevé les pommes de terre devenues fondantes en même temps que le rôti avant de mixer la sauce et rajouté le tout au chaud d'un petit feu sous la casserole, sans laisser attacher !!! 

Bon, je n'osais pas en parler, pour ne pas avoir l'air trop accro, mais si vous voulez mettre un bouillon de poule durant la cuisson, c'est très faisable !!! Il faut toujours de la magie en cuisine !!!

bon appétit !



15/02/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 178 autres membres