marie-martine mestre

Un COUP DE PIED AU SOLEIL

C'était hier... Le mistral courait comme un fou sur les trottoirs, jetant le froid et la pluie à la figure des gens ahuris par la soudaineté de ce temps. Je sortais d'un magasin. Une femme se dépêchait d'échapper à cette pluie, et le petit garçon qu'elle tirait derrière elle avait bien du mal à la suivre. Tellement que nous avons failli nous rentrer dedans, le petit garçon et moi. Il lève la tête et me lance un "salut, toi !" vraiment très mec ! ma bouche fait un grand "ohhh !" de surprise amusée ! Il marque une pause,  la bouille illuminée d'un grand sourire couleur d'aigue-marine. Sa mère allonge le bras et le tire plus fort, il n'aime pas ça !... Les yeux chargés de fureurs océaniques, il me prévient d'une voix forte "je vais donner un coup de pied au soleil !"  Vraiment pas content le p'tit mec ! Il voulait faire le joli coeur, sa mère toute réfrigérée l'en empêchait. Il fallait qu'il s'en prenne à quelqu'un, et le soleil bien planqué par l'obscurité des nuages lui semblait à la mesure de sa rage !  A 5 ans, flanquer un coup de pied dans le derrière du soleil, ça n'a pas du tout l'air d'une idée saugrenue... l'éclat de rire pret à jaillir, je regarde ses jambes : vraiment pas bien grandes pour arriver jusqu'au soleil ! Mais après tout, c'est l'intention qui compte ! Se mesurer au soleil pour échapper à la "toute puissance maternelle" ça a du panache ! et je lui souhaite de garder ce culot tout vivant niché au plus profond de lui !



01/06/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 174 autres membres