marie-martine mestre

DES PAPAS HEUREUX

Ils étaient deux papas avançant d'un pas de sénateurs dans les flaques de soleil de ce paisible dimanche matin.  Chacun tenant la poignée d'une poussette, rien n'avait l'air de les presser et ils devisaient tranquillement sur le gravier du Champ de Mars. Les bébé eux, bien emmitouflés, se laissaient aller confortablement dans leurs sièges et avaient eux aussi l'air de mener une conversation joyeuse à coup d'onomatopées soulignées à grands gestes dans l'air devant eux. Sans se soucier de leurs papas juste derrière eux !

Installée sur un banc, je les ai suivis un long moment du regard... Et je me disais que ces papas et leurs petits avaient l'air de se sentir si bien en faisant leur promenade du dimanche...Un bon moment à passer ensemble, papas et petits. On aurait pu croire qu'ils ne s'intéressaient pas les uns aux autres, les papas et les petits... Mais si, ils étaient bien conscients et très contents de leurs présences mutuelles mais n'avaient pas besoin de se le faire savoir. Libres des sempiternelles demandes et injonctions des mamans-épouses. Du style : "t'as rangé ta chambre ?" "mets tes chemises et tes chaussettes sales dans la corbeille" "t'as vu ? la poubelle déborde..." "Viens m'éplucher les carottes, il faut bien que tu apprennes enfin à cuisiner" "Fais réciter ses verbes irréguliers à ton frère"

Mais oui, ça existe encore, toutes ces demandes ! Enfin, vous connaissez bien ! Comme si les chaussettes sales ne pouvaient pas aller toutes seules à la corbeille. Tout de même, à notre époque ! Quant aux verbes irréguliers, le gamin verrait bien une réforme obligeant les verbes à se décliner tous pareils ! Et les poubelles ? elles devraient devenir anorexiques ! Plutôt que de tout leur filer dans la gueule, une bonne idée serait de faire le tri sélectif pour de vrai, sans parler de ralentir sérieusement la consommation !

Tranquilles comme ils avaient l'air de l'être, tout ça avait l'air bien loin d'eux...!

 

Je finissais par avoir un peu frisquet, et me suis bougée pour aller boire un thé à une terrasse de café un peu plus loin...Et là, encore des Papas, des poussettes et des petits !!!

De jeunes hommes s'occupaient d'attabler deux adorables petite filles devant des tasses de chocolat fumant. "Attends, je vais aller chercher des brioches à la boulangerie d'à côté !" et le voilà parti tandis que les deux autres ont récupéré tous les gamins ravis... 5 en tout ! Tout le monde a trouvé sa place pour un bon moment à partager tous ensemble. Les petits  d'un côté de la table, échangeant des histoires de maîtresses et de copains, les Papas à l'autre bout, des histoires de bureau et de bricolage, ... Un petit monde heureux de vivre, animé. Une tache de chocolat sur le manteau ? Après avoir enlevé le plus gros : "Bohhh, c'est pas grave ! On nettoiera à la maison ". L'important, c'est la joie de ces papas qui partagent leurs différents styles de paternités détendues ! Une joie discrète, teintée de fierté les uns vis à vis des autres !!! Pour eux, vivre ces moments là avec leurs collègues, leurs beaux-frères ou leurs voisins, c'est aussi important que de se montrer leurs bagnoles flambant le luxe à grands renfort de commentaires vantards....

 

Un homme à bicyclette roulait lentement, tandis que son petit, perché dans le panier à provisions accroché devant le guidon, lui montrait toutes sortes de détails dans la rue en agitant la main... Le Papa se donnait le temps d'expliquer, et même d'arrêter quelques instants de pédaler pour qu'ils aient bien le temps d'observer ! Cette visite du quartier, ensemble, avait l'air très importante et intéressante pour les deux....

 

Le clou de la "Matinée Papa Heureux" s'est déroulé vers midi...Du fin fond de la rue je vois arriver un rescapé de l'époque hippy, chevauchant une moto rutilante au soleil. Sans doute un Grand-Papa, pas trop chenu, les bras large ouverts pour tenir le guidon, montrant son torse imposant habillé de cuir noir, les cheveux étalés au vent, longs, poivre et sel...belle moustache bien gauloise !!! Sur le porte bagage derrière lui, son petit fils, la dizaine, les bras noués autour de la taille du grand-papa, fier comme tout, ne perdait pas une miette de ce moment que lui offrait son aïeul. J'imaginais que ç'était sans doute Grand-Maman qui avait dû envoyer son homme chercher le petit pour le ramener chez eux et partager le poulet rôti du dimanche !!!

 Et je me disais aussi que l'aïeul était sûrement profondément fier de montrer son habileté à moto et sa prestance sur lesquelles les passants se retournaient. De quoi éveiller une vocation chez le gamin !!!

 

Hier en passant devant un bar, je vois un homme, la quarantaine, le portable vissé à l'oreille, montrant le poing à grands gestes rageurs de son bras libre...Il criait très fort, autant pour son interlocuteur que pour les gens sur le trottoir : "ouais, mais tu te rends compte, le juge a pas voulu que j'aie les enfants pour le week-end..." je n'ai pas écouté la suite... Mais en me souvenant de tout ce que j'avais vu et pu observer le dimanche précédent : tous ces papas heureux d'être les papas qui enseignent, qui cajolent, protègent, font rire et plaisir à leurs rejetons, à leurs boutures oserai-je dire, qui montrent aussi les limites et le "bien se tenir". Et tous ces petits tellement contents d'être avec eux,de se sentir reconnus en recevant la transmission toute simple des Papas. je comprenais bien la colère et la tristesse de ce père privé de ses gosses et de sa paternité....Bien sûr tous les hommes ne sont pas forcément des papas capables d'être heureux avec leurs enfants, des enfants, ils n'ont pas forcément tous ce regard clair et vraiment aimant qui fait grandir... Je l'entends assez raconter sur le divan... Mais il y a plein d'hommes autour qui sont capables de le devenir, et ne demandent que cela ! Alors, pas d'hésitation, pour le bonheur des petits, que les mamans, les femmes plus en général, soient de femmes aimantes, initiatrices, de leurs hommes, et laissent leurs enfants profiter de tous ces papas, papas en vrai ou symboliques. Nous cherchons des solutions à notre difficulté à vivre, un euphémisme pour ne pas noircir le tableau. Nos petits prendront le relai dans quelques années... Avec une enfance heureuse, pas une enfance en sucre d'orge, mais un temps des débuts de leurs vies durant lesquels ils ont senti qu'ils sont importants, aimés et appréciés, ils pourront se montrer créatifs, respectueux de la planète et des gens, tout en étant libres et capables de travailler avec d'autres sans trop chercher à réparer des blessures anciennes ce qui alourdit les élans d'entr'aide, de faire ensemble...

 

Je vous ai gardé le plus joli pour la fin. C'était un soir de concert au Cause Toujours. Deux jeunes femmes sur l'estrade chantaient aux sons de leurs instruments. C'était joueur et entraînant. Une petite fille de 3 ou 4 ans se promenait avec une paire d'ailes de papillons accrochées dans son dos. Elle souriait à chacun, petit papillon aux ailes frémissantes. Puis elle est allée s'assoir au pied de l'estrade, avec une autre petite fille... Elles papotaient en riant...Le papa du papillon est venu s'installer à genoux près de son bout de fille, lui a pris les mains la faisant se mettre debout, la tête et les yeux à hauteur des siens. Et doucement il a commencé à faire danser son petit trésor, les yeux dans les yeux, pleins de la joie de ce moment tellement joli à partager. Elle tournait sur elle-même, lançait un doux regard d'amour, comme de gratitude, à sa maman toute proche, et reprenait les mains de son papa pour onduler avec une telle grâce heureuse... L'autre petite fille est allée chercher son papa, elle avait envie de danser, elle aussi, de sentir qu'il l'a trouvait toute belle et en était ému....   Des petites filles heureuses d'avoir un Papa qui aidait leurs ailes de petites fées à s'ouvrir... Je suis bien certaine qu'elles garderont durant toutes leurs vies de jeunes filles, de femmes, la mémoire intacte de ces moments inscrits au plus profond de leurs coeurs... Et que ça les aidera à devenir des femmes capables de se choisir heureuses avec un homme heureux....



27/10/2017
7 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 175 autres membres