marie-martine mestre

ILS ONT TELLEMENT MARCHE

ls ont marché, tant et tant

ils ont tellement marché,

ils marchent encore...

Des pas, des pas et des pas...

Le regard à l'infini du chemin,

le regard à l'infini des pieds,

les pieds devenus si douloureux,

les souliers pleins de trous,

l'espoir recroquevillé au fond des yeux

des yeux d'affamés,

d'estomacs vides, de reins brisés.

C'est si lourd à traîner cette vie d'errants

dans les longues files sur les routes...

Polizei      Papirs   Pas de papirs ?

menottes, tabassages....

Maman, j'ai froid, mon ventre il est tout nu,

Maman j'ai faim...

tout à l'heure mon Petit,

quand le monsieur donnera du pain...

Mettez-moi 500gr de foie gras...

Carrefour, Auchan,

les queues sans fin pour se faire servir...

Casino, Intermarché...

les queues énervées de tant de désirs,

les vêtements qu'on éparpille sans soin

pour trouver le p'tit décolleté noir

qui dénude si bien

autour du sapin et de la table de Noêl...

Sur la route, parfois ils prient, ils chantent

pour ne pas hurler

pour ne as pleurer et s'écrouler,

le soir aussi quand ils peuvent faire du feu.

Les chants du pays qu'ils ont fui,

de leurs pays en mosaïques sur la peau de la planète.

C'est la richesse qu'ils ont emportée avec eux

au fond de leurs mémoires, offertes par les Grands-Mères...

La richesse qu'on ne leur prendra jamais

qui console et entretien le feu de l'âme.

J'veux un autre ordinateur, des jeux video,

Père Noêl, quand tu descendras du ciel

n'oublie pas mon petit soulier....

J'veux ça , et j'veux ci, et encore ça...

Papa paiera...

Tiens, tu veux un sandwich,

tu veux une pomme et des chaussettes,

un bonnet pour que tes oreilles ne soient plus rouges de froid...

tiens prends la poupée, l'ours en peluche.

Ils sont petits dans tes mains,

mais le Père Noêl n'a pas beaucoup de sous,

et puis tu les tiendras plus facilement pour marcher....

Autour du sapin, autour de la table,

je souhaite qu'on chante les chants de Noêl

de nos Grands-Mère,

de quand nous étions petits,

de quand nous recevions plus d'amour que d'objets matériels.

Qu'on se souvienne que le bonheur vient du coeur

et pas du porte-monnaie.

Je souhaite qu'on chante les chants de Noêl

en pensant à eux aussi...

Peut-être qu'on les invite autour de la table,

parmi nous.

Et qu'on diminue notre féroce appétit

de vouloir plus et encore plus...

Petit Papa Noêl

quand tu descendras du ciel

apporte-nous à tous

ce dont nous avons vraiment besoin.

Petit Papa Noêl

Quand tu descendras du ciel

avec des jouets par milliers

n'oublie pas mon petit soulier,

n'oublie pas leurs petits souliers,

n'oublie pas nos petits souliers à tous....

(C'était le slam que j'ai fait samedi 15

au Café Associatif le Cause Toujours.

écrit et slamé par Marie-Martine Mestre.

A la fin du slam, j'ai fait chanter tout le monde en offrant des paillotes !!!)



21/12/2017
3 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 175 autres membres