marie-martine mestre

LE JOURNAL INTIME DE JEANNE

A 90 ans, Jeanne commence à écrire son journal intime, au jour le jour....

Elle raconte, se confie, nous fait rire et nous attendri...Elle nous raconte sa relation au Bon Dieu, ses étourderies, ses rebélions...

Elle est plutôt en forme pour son âge ! Jamais malade, elle aurait tendance à laisser les médecins de côté....

Un rhume aurait l'air de s'annoncer ? Un bon grog avant d'aller au lit, et hop ! ça repart !!!

Mais elle voit bien qu'elle décline doucement, se désintéresse de pas mal de choses qu'elle aimait avant, il n' y a pas si longtemps encore, et préfère rester tranquillement chez elle...

En nous livrant ses réflexions sur le grand âge, elle nous confie comment elle voudrait "s'en aller", et nous raconte comment elle organise sa vie, les musiques qu'elle voudrait bien qu'on joue pour son enterrement, et recopie de sa plus belle plume un texte qu'elle aime beaucoup,  pour qu'il soit facile à lire lors de sa messe d'enterrement...

 

Texte qu'à mon tour j'ai trouvé très beau dans sa tendre simplicité, et que j'ai envie de partager avec vous :

 

"Maintenant que je suis partie, laissez-moi aller

même s'il me restait encore des choses à voir et à faire.

Ma route ne s'arrête pas ici.

Ne vous attachez pas à moi à travers vos larmes.

Soyez heureux de toutes les années passées ensemble.

Je vous ai donné mon amour,

et vous pouvez seulement deviner

combien de bonheur vous m'avez apporté.

Je vous remercie pour l'amour que vous m'avez témoigné.

Mais il est temps maintenant de poursuivre ma route.

Pleurez-moi quelque temps, si pleurer il vous faut.

Et ensuite, laissez votre peine se transformer en joie,

car c'est pour un moment seulement que nous nous nous séparons (...)

je ne serai pas très loin, car la vie se poursuit.

Si vous avez besoin de moi, appelez-moi, je viendrai.

Même si vous ne pouvez me voir ou me toucher, je serai près de vous.

Et si vous écoutez avec votre coeur,

vous percevrez tout mon amour autour de vous,

dans sa douceur et sa clarté.

Et puis quand vous viendrez à votre tour par ici,

je vous accueillerai avec le sourire

et je vous dirai : "bienvenue chez nous."

 

J'ai trouvé ce texte dans les toutes dernières pages du livre-journal intime de Jeanne,

intitulé : "Un clafoutis aux tomates cerises" écrit par Véronique de Bure, tout récemment

paru aux éditions J'ai Lu...



24/03/2018
3 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 176 autres membres